Univers Holographique : Vers une théorie unificatrice

Espace

Univers Holographique : Vers une théorie unificatrice


Craig Hogan, un physicien du Fermilab est convaincu d’avoir trouvé la preuve de l’existence d’un Univers holographique grâce aux données du détecteur d’ondes gravitationnelles GEO600. Ces idées seraient en mesure de donner une explication aux mystérieux signaux enregistrés par le détecteur dont on ne connaît pas l’origine.

La théorie de l’univers holographique est une conjecture proposée par Gerard 't Hooft dans le cadre de la théorie de la gravitation. Elle se base sur le principe selon lequel un environnement en 3D peut être représenté sous forme d’informations 2D à une résolution égale à la longueur de Planck (plus petite distance possible) soit 1.6 x 10-35 m. Par conséquent l’espace-temps serait descriptible par un système à trois dimensions. Le principe holographique implique l’existence d’un bruit holographique que Craig Hogan pense être parvenu à détecter.

Au cours des prochains mois, l’équipe germano-britannique en charge du GEO600 va conduire de nouvelles expériences visant à tester les hypothèses de Craig Hogan. Si ces dernières s’avèrent exacts elles permettraient de contribuer à la création de la théorie visant à unifier la théorie de la gravitation et la mécanique quantique.

Dans le but de vérifier la théorie du bruit holographique la sensibilité du GEO600 a été augmentée à son maximum vers les fréquences les plus hautes. En fait on règle la sensibilité du détecteur sur la fréquence qu’on veut entendre le mieux, habituellement il est réglé sur la fréquence permettant « d’entendre » les explosions d’étoiles ou les trous noirs en fusion.

05/02/2009  source:http://www.unisciences.com/

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site