Changement dans l'activité sol

http://ufoetnature.over-blog.com/propose cet article Source:  Physics.org

Mardi 16 août 2011 2 16 /08 /Août /2011 18:40

16 août 2011 - risques d'irradiation pour les avions et les engins spatiaux, il est susceptible d'augmenter lorsque le Soleil se déplace de son grand maximum solaire actuel à des niveaux inférieurs d'activité, affirme que les recherches de l'Université de Reading.
Les chercheurs disent que c'est une préoccupation sérieuse, car nos ingénieurs présents à ce jour, la conception, l'exploitation et l'assurance de la technologie vulnérables est basé sur l'expérience passée de l'ère spatiale et n'a pas encore de compte pour le changement à long terme dans le climat de l'espace.
Les scientifiques ont accordé une attention particulière aux effets des rayonnements sur l'équipage des avions et des passagers sur les vols long-courriers.
Le Soleil a été dans un «grand maximum solaire" qui a déjà duré plus longtemps que tout autre montant dans le passé 9,3 millénaires et il est prévu de mettre fin prochainement.
Les changements dans l'espace circumterrestre qui résulteront de la Terre sera de retour à des conditions qui prévalaient dernière avant l'avènement des systèmes modernes susceptibles opérationnels, tels que satellites, les réseaux de distribution d'électricité et d'avions.
L'étude indique que, à une altitude de croisière de l'aviation commerciale, en particulier aux latitudes supérieures, les radiations ionisantes de haute énergie tels que les particules énergétiques solaires (PES) et rayons cosmiques galactiques (RME) constituent des menaces par le biais des evenements bouleversant uniquement dans l'électronique essentiels à la sécurité des vols, et grâce à l'exposition au rayonnement de l'équipage et des passagers.
RME ce sont des particules de haute énergie générées par les explosions de supernova dans notre galaxie et, en raison de l'effet de blindage du champ magnétique de notre Soleil, elles donnent une dose de rayonnement continu tout au long du système solaire qui augmente pendant un minimum d'activité solaire et diminue pendant un maximum solaire.
PES ce sont des éclats de particules énergétiques qui sont formées à partir des éjections supersonique de matière provenant de l'atmosphère solaire. Le travail a été dirigé par Mike Lockwood, professeur de physique de l'environnement spatial à l'Université de Reading et son étudiant au doctorat Luke Barnard. Professeur Lockwood a dit: ". Les normes de rayonnement pour l'avionique sont basées uniquement sur ​​l'expérience du grand maximum solaire actuel et il n'existe aucune réglementation concernant l'exposition des passagers"

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site