Créer un site internet

COMMISSION SIGMA

 

présente cet article:

COMMISSION SIGMA:

 

La France bouge !

 

Le texte qui suit est un compte-rendu de la Commission SIGMA formée en 2010 au sein de l'Association astronautique et Aéronautique de France, un organisme gouvernemental français. Les propos sont très lourds de conséquences. La Commission SIGMA sur l’étude des OVNIS en France s’ajoute à l’actuel GEIPAN du CNES, soit le Centre national des Études Spatiales. SIGMA est gérée par la 3AF ou l'Association Aéronautique et Astronautique de France.

Son activité est en grande partie liée à celle de l'industrie et de la recherche, c'est-à-dire en France à celle des industries aéronautiques, spatiales et des hautes technologies associées. L'AAAF est aussi en relation étroite avec les services et organismes d'État.Cependant, elle offre pour la genèse et la diffusion des idées une voie distincte de l'industrie et des instances gouvernementales, celle d'une société savante. Par les moyens d'expression offerts à ses membres, qu'ils soient ingénieurs, techniciens, chercheurs ou étudiants, l'AAAF leur permet de faire connaître leurs travaux, leurs points de vue, leurs productions ou leurs aspirations. Cette Commission, sans être gouvernementale relève tout de même d’une Association scientifique soutenue par le Ministère de l’Intérieur.

Si le phénomène ovni est une illusion, un phénomène social, une fadaise, comment expliquer qu’après 63 ans, une organisation aussi sérieuse s’engage sur ce terrain ?

 

Voici un extrait de l’éditorial du Président Michel Scheller de La Lettre 3AF N°5 2008 « Dans le monde entier, les communications sur des phénomènes aériens non identifiés se multiplient : points lumineux dans la nuit, se déplaçant seuls ou en groupe, objets volants en forme de soucoupes ou de cigares, capables d’accélérations de très loin supérieures à celles des avions actuels… En témoignent le nombre impressionnant des vidéos d’amateurs qui fleurissent sur l’Internet, avec leur lot de vidéos sans doute truquées et de canulars, mais aussi – et c’est nouveau – de films réalisés par des services officiels, notamment ceux des armées de l’air. Ces phénomènes ne sont pourtant pas nouveaux : des manifestations ont été régulièrement rapportées dans la presse, durant et surtout depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Les gouvernements de tous les pays ont toujours été extrêmement discrets sur ces manifestations et bon nombre d’événements et de témoignages ont été ignorés ou classifiés sous le sceau de la protection « Secret Défense ».Depuis une dizaine d’années, des citoyens de tous les pays commencent à réclamer la déclassification de ces dossiers et la reconnaissance officielle de ces phénomènes, prélude indispensable à leur étude scientifique et à la diffusion d’une information objective auprès du public. Les scientifiques associés à cette Commission sont très crédibles. La suite:

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site