L’affaire du bombardier RB 47 du 17/07/1957

L’affaire du bombardier RB 47 du 17 juillet 1957

b47jatoLe mercredi 17 juillet 1957, à l’aube, un bombardier de reconnaissance électronique RB-47H Stratojet de l’USAF, indicatif Lacy 17, se rend à Oklahoma City, avec 8 officiers à bord, dont le commandant Mac Clure, et le major Lewis D. Chase, pilote. A 10 500 m il est suivit par une grosse et intense lumière blanche / bleutée, comme le rappelle le résumé de l’AIAA : Un RB47 de l’Air Force, muni d’un appareillage électronique de contre-mesures (ECM) ayant un équipage de 6 officiers, fut suivi par un objet non identifié sur plus de 1200 km pendant 1 h 30 mn, tandis qu’il survolait le Mississippi, la Louisiane, le Texas et atteignait l’Oklahoma. L’objet fut à plusieurs reprises vu directement par l’équipe du poste de pilotage comme une très vive lumière ; il fut suivi par un radar au sol et déctecté par les appareils de contrôle ECM que portait l’avion. L’intérêt particulier de ce cas tient aux apparitions et disparitions constatées simultanément par 3 canaux distincts et à la rapidité des manoeuvres qui dépassait tout ce dont l’équipage avait eu jusque-là l’expérience [1]. L’objet disparaît ainsi des écrans radar plusieurs fois de suite, pour réapparaître simultanément en suivant presque tout le temps l’avion à une distance d’environ 17 km, avant de changer rapidement de position pour se trouver devant l’avion. Chase oublie un moment sa mission et met le cap sur la mystérieuse lumière qui disparaît à son approche. Chase reprend son cap initial mais la “cible” réapparaît sous le Stratojet. L’avion pique à nouveau vers l’ovni qui disparaît encore une fois. A court de kérosène, le Boeing doit retourner sur sa base de Forbes.

Enquêtes10 ans plus tard, la commission Condon est saisie de ce cas , mais classera l’affaire faute de pouvoir accéder au dossier, ayant fait ses recherches sur la date erronée du 19 septembre

Par la suite, James McDonald retrouve la date exacte du 17 juillet, et de ce fait beaucoup plus d’informations

Philip Klass proposera des explications de ce cas qui seront contestées, notamment par Brad Sparks qui arguera que sans le vouloir Klass n’avait en fait que renforcer ce cas.

Ref:RRO.SOURCE:http://area51blog.wordpress.com/

1 vote. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site