La Russie vise également la Lune

Posté par Adrien le Samedi 7 Février 2009 à 00:00:30
La Russie vise également la Lune
Après les Etats-Unis, la Chine et l'Inde, la Russie dévoile son plan d'exploration humaine du Système Solaire. L'Europe dévoilera quant à elle ses ambitions fin juin 2009.

Grande absente de l'exploration robotique du Système Solaire, la Russie marque son retour avec l'ambitieuse mission Phobos-Grunt qui vise à rapporter des échantillons de Phobos, un des deux satellites naturels de Mars (octobre 2009).


Concernant l'exploration humaine de la Lune et de Mars, la Russie prône une coopération internationale, mais face à la détermination des Etats-Unis et de la Chine de s'installer durablement sur la Lune, la Russie se voit contrainte de planifier son propre plan pour la Lune. Si voir les américains planter de nouveau la bannière étoilée sur la Lune est dans la logique des choses, les responsables politiques et le peuple russe ne comprendraient pas que la Chine le fasse avant eux. Quant on sait que le programme spatial des vols habités chinois s'appuie en grande partie sur les avancées et les connaissances russes, on comprend mieux pourquoi la Russie ne peut pas rester les bras croisés.

Contrainte par la force des choses de planifier un projet national d'exploration humaine de la Lune, la Russie ne veut pas d'une répétition du programme Apollo des Etats-Unis, resté sans suite. Sa vision rejoint celle des Etats-Unis. La Lune est vue comme un formidable tremplin pour s'aventurer plus loin dans le Système Solaire et un gisement de ressources potentiellement viable économiquement à long terme. Elle veut faire de la Lune un avant-poste scientifique et technique pour préparer les étapes futures de l'exploration et faire avancer la science.

Feuille de route

Malgré une absence de financement, Roscosmos a tracé une feuille de route qui prévoit une mission habitée sur la Lune dans les années 2025-2030 puis un séjour sur Mars (2035-2040). Des sondes robotiques préfigureront les missions humaines. Entre 2009 et 2015, la Russie devrait envoyer 3 sondes autour de Mars. En octobre 2009, s'envolera la sonde Phobos-Grunt qui doit rapporter sur Terre des échantillons de Phobos, un des deux satellites naturels de Mars. Une première mondiale. En 2011, la Russie participera à la mission indienne Chandrayaan-2 en fournissant le rover et la plate-forme d'atterrissage tandis que l'Inde fournirait le lanceur et le module de transfert entre la Terre et la Lune. En 2012 ce sera autour de Moon-Globe de s'aventurer autour de la Lune pour étudier sa structure interne et localiser les réservoirs d'eau sous la surface, une mission qui pourrait intéresser l'Inde.

Enfin, l'avenir de la Station spatiale étant incertain au-delà de 2020, Roscosmos projette d'en assembler une plus petite de façon à soutenir l'activité humaine en orbite et préparer l'exploration humaine de la Lune et de Mars. Elle pourrait ainsi servir de base pour assembler un vaisseau à destination de Mars.

Reste que la réalisation de ses objectifs dépendra beaucoup des ressources financières que le gouvernement russe sera prêt à fournir à son agence spatiale.

Source: flashespace.com
Illustration: NASA
source:http://www.techno-science.net/

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site