Créer un site internet

BLACK PROGRAMS

nMarcRoeder@groups.msn.com  
  
Nouveautés
   Participer
   Agora  
   Qui est Jean Marc Roeder ?  
   Chronologie  
   Armes ultimes du IIIe Reich  
   Armes aérospatiales américaines secrètes  
   Le B2 Spirit  
   Armes aérospatiales américaines secrètes: 1945-1988  
   L'Aurora  
   Les drones a propulsion électromagnétique  
   Le TR-3B "Astra"  
  
   Black programs 5: le Lockheed Martin TR3B "Astra"  
  
   Les secrets du TR3B "Astra"  
  
   web page  
  
   web page 2  
   TR 3A  
   L'ARV  
   L'Holodynamique Quantique  
   L'assassinat de J.F. Kennedy  
   References  
   Images  
   Ovni vrais/faux  
  
  
   Outils  
 

Black programs 5: le Lockheed Martin TR3B "Astra"

Avertissement :

Pas moins de trente deux théories scientifiques ont été proposées pour décrire la gravitation et l'antigravitation. Seules cinq de ces théories peuvent prétendre être  compatibles à la fois avec la relativité générale (physique cosmologique) et avec le modèle standard en mécanique quantique (physique atomique). Elles ont été largement exposées dans les publications scientifiques. Vu l'extrême complexité de ces cinq théories et faute d'espace, l'explication vulgarisée donnée ici de deux d'entre elles est forcément très sommaire. Il vous faudra donc consulter les sites et les publications référencés en fin d'article pour avoir une compréhension rigoureuse de celles-ci. Enfin, toutes ces théories sont préliminaires et aucune ne peut prétendre être complète à ce jour.

Introduction:

La vague d'ovnis triangulaires qui a submergé la Belgique de 1989 à 1991 a fait connaître au monde entier un étrange véhicule triangulaire aux performances de vol extraordinaires. Ce vaisseau a une origine, les légendaires ateliers secrets "Skunk Works" de la firme américaine Lockheed Martin, il a aussi un nom, le TR3B "Astra". Cet article va vous en dévoiler les mystères et vous fera pénétrer au coeur du premier cercle du secret, celui des programmes noirs "ultimes"...

Quand des triangles en cachent un autre…

Les premières observations fiables d'ovnis de forme triangulaire remontent à 1967. Ces triangles, très différents des soucoupes volantes et autres cigares généralement observés, intriguèrent les ufologues dès 1968. Il s'agissait en fait des premiers dirigeables de reconnaissance stratégique à propulsion électrocinétique développés dans le plus grand secret, pour la marine américaine, par la société Goodyear. Ce dirigeable, en forme d'aile delta arrondie rappelant une voûte gothique, disposait d'un double système de propulsion, thermique et électrocinétique. Des turboréacteurs, équipés de générateurs électriques à jet de flamme, créaient une zone de charge électrique négative en arrière du dirigeable. L'enveloppe du dirigeable étant chargée positivement, une différence de potentiel de plusieurs millions de volts apparaissait et générait un vent ionique propulsant l'appareil. Il était d'autre part muni de quatre projecteurs d'observation et d'atterrissage sous sa face inférieure ainsi que de projecteurs sur les côtés de l'enveloppe, ce qui le fit souvent confondre avec un ovni. Ce "Blimp" furtif de forme triangulaire faisait environ 60 mètres de côté, il semble qu'il effectuait des missions de reconnaissance de longue durée dans les eaux territoriales russes, chinoises et nord-vietnamiennes. En 1982, Goodyear mit au point, avec les sociétés Boeing et Lockheed Martin, un dirigeable triangulaire de 180 mètres de côté. Ce dirigeable à propulsion électromagnétohydrodynamique (EMHD) peut voler à la vitesse de 900 Km/h (certains affirment même qu'il vole à 1600 Km/h). Les quantités énormes d'énergie électrique qu'il consomme sont générées par un réacteur nucléaire lui assurant une autonomie de vol quasiment illimitée. Les antennes EMHD tapissant son enveloppe et prenant la forme de "hublots" circulaires ou rectangulaires l'ont aussi souvent fait confondre avec un ovni. Il convient de citer enfin un véritable ovni (autrement dit un véhicule d'origine extraterrestre) de forme rectangulaire qui fut régulièrement observé depuis la fin des années 80 aux États-Unis et en Europe, et plus particulièrement en Belgique. Vu la forme étrange de l'appareil, il fut poétiquement baptisé "gaufrier" par les ufologues belges. Ces précisions étaient nécessaires pour mettre fin aux fréquentes confusions faites entre ces appareils et le TR3B "Astra".

Un peu d'histoire:

Au milieu des années 30, un groupe de recherche confidentiel fut créé à l'université de Princeton sous le nom d'A.I.A.S. (American Institute for Advanced Science) ou institut américain de science avancée, pour explorer les domaines frontière de la physique tels que l'énergie du vide, l'antigravité et la distorsion spatio-temporelle. Ce groupe, placé sous la direction de Von Neumann, comprenait entre autres Nicolas Tesla, Albert Einstein et Townsend Brown. IL forma le premier noyau de recherches, essentiellement théoriques, sur les moyens de contrôler la gravitation. L'AIAS survécu à la deuxième guerre mondiale sous la forme d'une association publique, qui est toujours active aujourd'hui mais ne s'occupe plus que de physique théorique classique. Après la découverte, dans les ruines de l'Allemagne nazie, des travaux Allemands sur L'antigravité, l'armée américaine entreprit d'énormes programmes secrets de recherche dans ce domaine. Trois voies de recherches différentes furent explorées, la première explora l'effet Biefeld-Brown, la deuxième les technologies dérivées d'ovnis capturés et la dernière, celle qui nous intéresse aujourd'hui, l'antigravité par rupture de champ magnétique. La première expérience réussie d'antigravité par rupture de champ magnétique eut lieu en 1955 dans les laboratoires de Los Alamos avec un prototype de la société Convair. Il s'agissait d'un énorme bobinage de cuivre mis en rotation mécanique ultrarapide, ce qui provoquait une réduction de masse et d'inertie du système. Il fallut attendre 1968 pour qu'une première théorie militaire en mécanique quantique puisse décrire partiellement cet effet. Cette percée théorique militaire permit à la société SAIC de réussir en 1972 la première expérience d'antigravité totale avec un système à rupture de champ dans les laboratoires de Los Alamos. Le prototype, baptisé MFD (voir encadré 2), était un Tokamak modifié. Contrairement à l'expérience de 1955 qui utilisait un électroaimant en rotation électromécanique, le prototype définitif de 1972 était purement électromagnétique. Disposant désormais d'un moteur antigravitationnel, le Pentagone décida au milieu des années 70 de lancer la construction d'un avion antigravitationnel sous la direction de la marine américaine. La conception du prototype fut confiée au constructeur Lockheed Martin dans le cadre d'un programme ultrasecret portant le nom de code "Astra". Astra est un mot sanskrit désignant un modèle de Vimana, ces mythiques véhicules antigravitationnels des textes hindous antiques, utilisant le mercure pour sa propulsion (le MFD accélère un plasma de vapeur de mercure). Le prototype effectua son premier vol en 1987 sur la base de Groomlake (zone 51) dans le Nevada. Le premier prototype avait la forme d'un triangle équilatéral dont les coins auraient été sectionnés. Ce prototype fut modifié en 1988, les coins sectionnés étant remplacés par des coins arrondis. C'est cette version du TR3B Astra qui est représentée sur les images de synthèse illustrant cet article. La version définitive de l'Astra comporte deux coins arrondis à l'arrière et un coin biseauté de façon asymétrique à l'avant. Les deux prototypes ainsi que le modèle de série ont été aperçus en Belgique et dans le reste du monde. L'Astra fut observé pour la première fois en 1988 au-dessus du territoire soviétique. Toutefois, ce sont ses apparitions en Belgique et en Israël qui le firent connaître du public. L'Astra effectua ses premières missions de combat en Irak durant la première guerre du Golfe en 1991. Il semble qu'il ait détruit, avec ses terrifiants canons à plasma, plusieurs rampes mobiles de missiles Scud bombardant Israël. Il fut filmé au-dessus de Bagdad à cette occasion.

SOURCE:htpp://groupsmsn.com/lecas JeanMarcRoerder/votre pageweb

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site