Nouvelle et puissante technique pour résoudre les petits astéroïdes

Posté par Adrien le Jeudi 5 Février 2009 à 00:00:15
Nouvelle et puissante technique pour résoudre les petits astéroïdes
Une équipe d'astronomes français et italiens a conçu une nouvelle méthode pour mesurer la taille et la forme des astéroïdes qui sont trop petits ou trop lointains pour des techniques traditionnelles, augmentant le nombre d'astéroïdes qui peuvent être mesurés par un facteur de plusieurs centaines. Cette méthode tire profit des possibilités uniques du VLTI (Very Large Telescope Interferometer).

"La connaissance des tailles et des formes des astéroïdes est cruciale pour comprendre comment, dans les débuts de notre Système solaire, les poussières et les cailloux se sont rassemblés pour former de plus grands corps et comment les collisions et la réaccumulation les ont depuis modifiés," commente Marco Delbo de l'Observatoire de la Côte d'Azur, France, qui a conduit l'étude.


Vue d'artiste de l'astéroïde (234) Barbara


L'imagerie directe avec le système optique adaptatif sur les plus grands télescopes au sol tels que le VLT (Very Large Telescope) au Chili, et les télescopes spatiaux, ou les mesures par radar, sont les méthodes actuellement favorisées de mesures d'astéroïdes. Cependant, l'imagerie directe, même avec le système optique adaptatif, est généralement limitée aux cent plus grands astéroïdes de la ceinture principale, alors que les mesures par radar sont la plupart du temps contraintes aux observations des astéroïdes géocroiseurs qui connaissent des rencontres rapprochées avec notre planète.

Delbo et ses collègues ont conçu une nouvelle méthode qui emploie l'interférométrie pour résoudre des astéroïdes aussi petits qu'environ 15 kilomètres de diamètre situés dans la ceinture principale d'astéroïdes, à 200 millions de kilomètres de distance. C'est équivalent à pouvoir mesurer la taille d'une balle de tennis à une distance de mille kilomètres. Cette technique augmentera non seulement le nombre d'objets qui peuvent être mesurés nettement, mais, plus important, met à portée les petits astéroïdes qui sont physiquement très différents des plus grands bien étudiés.

La technique interférométrique combine la lumière de deux télescopes ou plus. Les astronomes ont prouvé leur méthode en utilisant le VLTI de l'ESO, combinant la lumière de deux télescopes d'Unité de 8.2 mètres du VLT. "C'est équivalent à avoir la vision aussi nette que celle d'un télescope d'un diamètre égal à la séparation entre les deux Télescopes d'Unité VLT utilisés, dans ce cas-ci, 47 mètres," note le co-auteur Sebastiano Ligori, de l'INAF-Torino, Italie. Les chercheurs ont appliqué leur technique à l'astéroïde de la ceinture principale (234) Barbara. Bien qu'il soit aussi loin, les observations du VLTI ont également révélé que cet objet a une forme particulière. Le meilleur modèle correspondant se compose de deux corps chacun de la taille d'une ville importante - avec des diamètres de 37 et 21 kilomètres - séparés par au moins 24 kilomètres. "Les deux parties semblent se chevaucher" ajoute Delbo, "aussi l'objet pourrait être formé comme une gigantesque cacahuète, ou ce pourrait être deux corps séparés orbitant l'un autour de l'autre."

Si Barbara s'avère être un astéroïde double, c'est bien plus significatif: en combinant les mesures de diamètre avec les paramètres des orbites, les astronomes peuvent alors calculer la densité de ces objets. "Barbara est clairement une cible prioritaire pour d'autres observations," conclut Ligori.

Après avoir prouvé la validité de leur nouvelle et puissante technique, l'équipe peut maintenant commencer une grande campagne d'observations pour étudier de petits astéroïdes.

Source: ESO & Gilbert Javaux - PGJ Astronomie
Illustration: ESO
Commentez cette news: sur ce site
source:http://www.techno-science.net/

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site