VENDREDI 20 MARS2009

 

Vendredi 20 Mars

mars 20th, 2009 Posted in Mars 2009

Le Dr. Steven Greer, fondateur en 2001 du Disclosure Project, a modifié sa trajectoire mais il est resté combatif. Il a composé avec le Dr. Ted Loder, professeur à l’Université du New Hampshire, un document élaboré sur la question de l’énergie. Ce texte vient d’être adressé au Président Obama et à tous les membres du Congrès.

Dans sa lettre d’accompagnement, Greer affirme que les américains doivent recentrer le débat national sur l’énergie “en cessant de nous focaliser sur les technologies du charbon propre, du solaire, de l’éolien, des biocarburants ainsi que le nucléaire, mais nous tourner vers des systèmes avancés qui concernent un domaine entièrement nouveau de la physique.

Steven Greer

Greer ajoute : “Malheureusement, la plupart des grands progrès dans ce domaine scientifique et technologique ont été classifiés de manière illégale, en faisant un usage abusif de la Loi sur la Sécurité Nationale, la Loi sur les Brevets, et grâce à d’autres artifices. Ces dysfonctionnements doivent être corrigés dès maintenant.” - Le rapport complet de 25 pages (au format Pdf) se trouve ICI.

Steven Chu

Steven Greer presse l’administration Obama de s’informer sur ces nouvelles technologies, de soutenir financièrement la recherche et le développement, et de publier un Ordre Exécutif pour libérer les scientifiques de toutes les entraves qui s’appliquent illégalement sur eux, au nom de la sécurité nationale. - Source

Il importe maintenant de savoir si le Professeur Steven Chu, nouveau Ministre de l’Energie, apportera son soutien au président Obama, et comment se comporteront les principaux groupes de pression.

Il s’agit de libérer des centaines de brevets qui ont été classifiés pour empêcher les inventeurs qui les avaient déposés de chercher à les exploiter.

Gary Vesperman est membre du “New Energy Congress“, et milite dans le même sens depuis 2002. Dans un article publié chez Rense.com en 2006, il chiffre à près de 4.000 le nombre des inventions qui ont été censurées.

Il cite de nombreux exemples, avec des noms et des références précises, et explique comment fonctionne le système : “Un comité de 9 membres, au Bureau américain des Brevets, examine les dépôts en regard de la sécurité nationale, et l’un de ses objectifs inavoués est de provoquer une rétention dès lors que ça concerne des inventions qui pourraient menacer les monopoles des énergies fossiles, ou nucléaires, ou encore le charbon, etc… Quand un inventeur voit son brevet classifié, il risque 20 ans de prison s’il continue de travailler sur son projet ou tente de l’exploiter.

Des brevets ont été également classifiés dans d’autres domaines, et sont soumis à la même règle. Par exemple, il peut s’agir de l’invention d’un dispositif permettant de coder les échanges entre radio-cibistes…

Parfois les travaux de chercheurs sur des modèles de carburateurs économes ont été confisqués. Des menaces et des représailles ont été exercées sur des inventeurs. Certaines découvertes ont été assimilées à des mouvements perpétuels, un moyen détourné et radical pour refuser le dépôt de brevet.

Des ingénieurs de la compagnie Hitachi Magnetics ont affirmé qu’un moteur à aimants est non seulement logique et réalisable, mais que l’attitude des politiques dans ce domaine les empêche formellement de mettre au point une telle invention, en raison de la pression des divers cartels de l’énergie. Les principaux obstacles à l’énergie libre sont les grandes banques qui possèdent ou financent les industries de L' énergie                           source:http://ovnis-usa.com/

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×