MARDI 31 MARS 2009 mars 30th, 2009 Posted in Mars 2009

Didier de Plaige

Mardi 31 Mars

mars 30th, 2009 Posted in Mars 2009

Les orientations particulières de quelques nouveaux milliardaires ont été évoquées ici à plusieurs reprises : les projets spatiaux de Jeff Bezos (créateur d’Amazon) et Robert Bigelow (NIDS / Bigelow Aerospace / financement du Mufon), ou encore Paul Allen (ex-Microsoft, qui finance les nouvelles paraboles SETI)… Un autre mécène prêt à financer des recherches dans le domaine de l’ufologie est l’entrepreneur Joe Firmage.

Né en 1970, il a fondé plusieurs entreprises informatiques, comme la compagnie Serius qu’il revend en 1997 pour 24 millions de dollars. Il tentera de refaire la même opération avec U.S. Web en 1999, puis crée la société de capital-risque Intend Change…

A la suite d’une ‘rencontre paranormale’ en 1997, il publie deux ans plus tard “Project Kairos : The Truth“. Il lance ensuite la compagnie d’investissement ‘IntendChange’, puis l’ISS0 (International Space Sciences Organization), qui cherche à promouvoir de nouvelles technologies, en particulier l’anti-gravité, la manipulation de l’espace-temps, la propulsion dans l’espace. Mais il s’intéresse aussi au phénomène de la conscience, et au futur de nos civilisations.

Surnommé par la presse ‘le Fox Mulder de la Silicon Valley‘, il s’intéresse à la ‘Conscience Intégrale’ et a pour modèles des chercheurs comme Ken Wilber, Jean Gebser, Georg Feuerstein, Allan Combs, Sally Goerner, Ervin Laszlo, ou Edgar Morin…

Joe Firmage

Depuis 2002 Joe Firmage dirige ManyOne Networks. Il finance aussi la Digital Universe Foundation ainsi que les Cosmos Studios animés par la veuve de Carl Sagan. Il est à l’origine du Earth Portal et de l’Encyclopédie de la Terre.

Joe Firmage s’intéresse de très près aux travaux de la NASA et s’associe à des chercheurs du ‘NASA Ames Research Center‘. Il avait nommé Creon Levit - un spécialiste des nanotechnologies qui se passionne pour les colonies de l’espace - directeur de recherches à l’ISS0.

Gary Bekkum

Gary S. Bekkum, fondateur de Starstream Research en 2004, assure une veille technologique sur les nouveaux développements en physique et les recherches sur la conscience. Certains membres de son réseau font partie des milieux du renseignement. Parfois ses chroniques peuvent paraître obscures, parce qu’elles concernent des personnages dont les liens ne sont pas chaque fois replacés dans leur contexte.

Depuis le 17 mars, il a publié une série de quatre articles, où il évoque l’entrée de Joe Firmage dans le cercle restreint de “chercheurs en marge” comme Jack Sarfati et Harold Puthoff. L’ensemble est un peu décousu, parce qu’il a essayé de traiter à la fois de “La connaissance du futur, la CIA, le 11 Septembre, et la présence extraterrestre.” Ce n’est en fait qu’une sorte de vitrine pour Starpod.org, le site web du groupe Starstream Research.

Il rappelle les objectifs du Programme Stargate, financé à hauteur de 20 millions de dollars par la CIA dans les années 80, et plus particulièrement celui de la Vision à Distance : “L’une des expériences, révélée dans un document classifié qui a été obtenu par une requête FOIA, avait consisté à tester la capacité des Remote Viewers à “voir la Une des journaux avant qu’ils soient publiés” : “L’Agent 079 avait eu cette vision le 18 juin 1987 : “J’ai vu le chiffre 911 imprimé en noir sur une feuille blanche.”

Gary Bekkum cite un autre cas, rapporté par le Professeur Gary E.R. Schwartz : “Je testais le rèveur britannique Chris Robinson, qui avait prédit diverses catastrophes parce qu’elles lui apparaissaient de manière symbolique dans son sommeil. En août 2001, dans le cadre de l’Université de l’Arizona, il m’avait raconté une scène horrible où des avions percutaient des immeubles.

Bekkum raconte comment il a été amené à s’intéresser à Joe Firmage : il avait été ajouté sur la liste emails du Dr Jack Sarfati en 1998. “J’ai alors réalisé que des expériences de rétroconception de technologies aliènes allaient trouver un financement.

StarGate

C’est l’année suivante, parce qu’il projetait d’organiser une réunion scientifique sur la propulsion, que Joe Firmage a attiré l’attention des services de renseignement de la NASA, “mais également de la CIA“.

Rien d’étonnant à celà pour Gary Bekkum, parce que “la propulsion spatiale n’était pas le seul domaine d’intérêt de l’ISSO. Les énergies alternatives, la fusion à froid, et peut-être aussi les possibilités de réaliser une “bombe atomique subquantique” étaient parmi les thèmes abordés dans leurs réunions.” - 

Aujourd’hui Joe Firmage est âgé de 38 ans. Il annonce depuis 2005 la parution d’un nouveau livre, “Evolving Economics”, qui explique les crises du capitalisme et sa vision à long terme de l’économie “dans une civilisation plus pérenne, égalitaire, et libertarienne“. Un texte de 92 pages est en ligne depuis 2002.

Même chose pour les 113 pages de sonRevolutions in Physics“, où il fait le point sur les évolutions de la physique moderne “et les promesses d’un nouveau paradigme capable de transformer la civilisation humaine“.                   source:http://ovnis-usa.com/

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×