Vénus le 18/05:2010 pour le Japon

Lancement d'une mission japonaise vers Vénus le 18 mai
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/62508.htm-info:http://www.techno-science.net/
La société japonaise Mitsubishi Heavy Industries a annoncé le 3 mars que la date du prochain et 17ème lancement de la fusée H-IIA était fixée au 18 mai 2010. Cette fusée décollera de la base de Tanegashima pour mettre sur orbite la sonde vénusienne PLANET-C de la JAXA (Japanese Aerospace eXploration Agency).


PLANET-C, aussi appelée "Akatsuki" (aube, en japonais) sera accompagnée par cinq petits satellites annexes: un petit satellite de test technologique de la JAXA appelé IKAROS et quatre autres petits satellites réalisés par des universités japonaises (UNITEC-1, Waseda-sat2, KSAT et Negai). Ces derniers satellites sont lancés dans le cadre d'un programme de la JAXA cherchant à promouvoir les satellites universitaires en les emportant sur la fusée H-IIA lorsque la mission principale l'autorise.

IKAROS (315 kg) servira à tester une voile solaire dans l'espace. Il s'agira de vérifier non seulement le déploiement de la voile, mais aussi de valider certaines techniques de navigation avec ce type de propulsion. UNITEC-1 aura lui le privilège d'être le premier satellite universitaire placé sur une trajectoire interplanétaire. Le satellite de 26 kg sera en effet placé sur un chemin pointant vers Vénus, alors que les trois autres satellites éducatifs resteront en orbite autour de la Terre. UNITEC-1 a été réalisé par un consortium de six universités japonaises. Le satellite emportera plusieurs calculateurs dont la durée de vie sera testée en orbite, dans le cadre d'un concours universitaire. D'autres expériences seront aussi réalisées afin de valider les techniques de réception des signaux de l'espace profond. Les trois derniers satellites, d'une taille beaucoup plus modeste (environ 1 kg chacun) ont essentiellement une vocation formatrice. Il s'agit des satellites Waseda-sat2 (Université de Waseda), KSAT (Université de Kagoshima) et Negai (Université Soka). Ils seront séparés du lanceur par le système J-Pod (JAXA Picosatellite Orbital Deployer) développé par la JAXA.

Source: BE Japon numéro 531 (5/03/2010) - Ambassade de France au Japon / ADIT -

http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /62508.htm


Illustration: JAXA (courtesy of Akihiro Ikeshita

1 vote. Moyenne 3.50 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×