Objets volants identifiés ou n

Objets volants identifiés ou non, avez-vous donc une âme ?

Info envoyée par Denis Boily Source: http://www.lasavoie.fr

Phénomènes inexpliqués, apparitions, boules de feu, tâches dans le ciel… Et la fiction qui alimente nos fantasmes. Les questions fascinent tandis que notre ignorance en la matière sème le doute.


Il est temps de mettre fin aux rumeurs.

Non, Bruce Willis ne sauvera pas le monde en faisant exploser une charge nucléaire sur un astéroïde grand comme le Texas. Et il n’est pas acté que les extra-terrestres s’intéressent à notre planète au point de la visiter aussi fréquemment que l’on voit d’apparitions dans le ciel étoilé. « En astronomie, il n’y a pas de place à l’abstraction. Tout s’explique de façon rationnelle », commence Stéphane Clément, président du Club Astronomique Savoie Lactée. « Tous les phénomènes auxquels nous avons assisté ont fini par être explicités ». Voici qui met fin à toute spéculation sur ces brouettes volantes aperçues ça et là, ou à ces boules lumineuses clignotantes. Ou quand notre esprit d’illuminé tardif se heurte à la logique et la raison. L’astronome n’a donc pas la tête dans les étoiles ? « Il est là pour comprendre où l’on vit » explique Gilbert Collombet, ex président dudit club. « Ce qui se passe sur Terre est aussi important que ce qu’il y a là-haut. La météorologie, la géologie ou l’étude des particules élémentaires sont autant de sujets qui nous concernent ». Les mouvements des nuages, la tectonique des plaques ou encore l’étude du fond des océans sontparmi les matières nourricières de l’astronome. « Les gens viennent nous voir par passion, toujours, mais aussi parce qu’ils s’interrogent. En astronomie, l’amateur peut venir en aide au professionnel » .

Eau = vie ? Un raccourci…
Des questions, le plus souvent sur des événements étranges, survenant dans un ciel dégagé. En Savoie, les apparitions d’ovnis ont régulièrement défrayé la chronique : les blogs s’amoncellent, les rumeurs faisant état d’un « point lumineux qui glissait ou flottait » (août 2010) du côté d’Aigueblanche ou d’une boule de feu au-dessus de Bourg-Saint-Maurice, en novembre 1998 mènent le commun des mortels à fantasmer tous azimuts autour de la vie extra-terrestre. « Aujourd’hui, certains scientifiques sont convaincus qu’il y a eu de l’eau sur Mars, ce qui n’est pas admis par tous, et qui ne signifie pas nécessairement présence de vie. Eau = vie, c’est un raccourci rapide » tranche Stéphane. « Ensuite, ces points, ces boules, ces mouvements ont une explication », constate Gilbert Collombet. « Une fois, nous étions plusieurs à assister au même phénomène, une trace derrière un point lumineux. Nous étions perplexes et nous avons appris par la suite que ce n’était que la station ISS qui dégageait son excédent d’eau, ce qui a produit ce panache que nous n’expliquions pas ». Autre exemple, les iridiums, ces instants de luminosité intense, comme des flashs, dûs en réalité à un satellite en rotation dont les panneaux réverbèrent la lumière du soleil. « Cette histoire de la tête aperçue sur Mars », reprend Stéphane, « n’était qu’un effet de lumière, et pourtant, elle avait fait parler d’elle, dans les années 80 » ! Voilà de quoi renvoyer les apprentis-enquêteurs aux affaires paranormales à leurs études.

À quand la prochaine extinction ?

La suite:

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×