nouveau Three Miles Island ?

L'accident nucléaire de Fukushima, un nouveau Three Miles Island ?

 

La situation est en train d'évoluer rapidement à la centrale de Fukushima-Daiichi. Avec une probable fusion, au moins partielle, du cœur de certains des réacteurs, la situation rappelle celle de la centrale américaine de Three Miles Island en 1979 mais on peut craindre que l'on s'approche d'une catastrophe aussi grave que Tchernobyl.

Il est difficile de savoir réellement ce qui est en train de se passer dans les réacteurs de la centrale de Fukushima-Daiichi. Tout ce que l’on sait, c’est que, bien qu'ils aient arrêté de fonctionner comme prévu après les secousses dues au très violent tremblement de terre de 8,9 de magnitude(réévalué à 9) du vendredi 12 mars 2011, les dispositifs de refroidissement n'ont pu se mettre en marche à cause du tsunami ayant frappé la centrale. On est donc, au départ, dans une situation différente de celle deTchernobyl.

En effet, le réacteur de la centrale soviétique était en fonctionnement lorsqu’il s’est emballé à la suite d'une série d'erreurs humaines. L’absence d'une enceinte de sécurité extérieure, contrairement aux centrales nucléaires françaises, avait alors permis au nuage de matière radioactive libérée par l’explosion du réacteur de se répandre dans l'’atmosphère.

Les explosions qui se sont produites dans la centrale de Fukushima sont de plus d’une origine complètement différente. Il s’agit de l’hydrogène produit dans les réacteurs qui a volontairement été libéré pour faire tomber la pression dans les enceintes de confinement qui restaient pour le moment intactes. Mais certaines sources émettent des doutes pour le réacteur n°2 ce mardi 15 mars 2011, ainsi que pour le réacteur n°4. Si les enceintes ont effectivement cédé, libérant de grandes quantités de matériaux radioactifs, la gravité de l’accident deviendrait malheureusement plus importante.

La centrale nucléaire de Three Miles Island qui connut en 1979 le pire accident nucléaire des États-Unis.
La centrale nucléaire de Three Miles Island qui connut en 1979 le pire accident nucléaire des États-Unis. © Centers for Disease Control and Prevention's Public Health Image Library, domaine public

Le risque nucléaire au Japon : un nouveau Three Miles Island ?

Il y a encore quelque heures, il semblait donc que l’on était confronté à un accident nucléaire similaire à celui de la centrale américaine de Three Miles Island en 1979. Il y a cependant au moins une différence. La centrale de Fukushima utilise des réacteurs à eau bouillante ou REB (en anglais BWR,Boiling Water Reactor) qui représentent environ le quart du parc mondial des réacteurs en exploitation. Dans le cas de la centrale américaine, il s’agissait d’un réacteur à eau pressurisée (REP).

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site