Les laves de la Montagne des D

Posté par Michel le Mardi 11 Mai 2010 à 00:00:51
Les laves de la Montagne des Dieux vues de l'espace
Cette image prise par le satellite Envisat montre un chapelet de volcans grêlant le paysage de la Tanzanie dans la vallée du Grand Rift en Afrique de l'Est. Parmi ces volcans, on notera le très reconnaissable Ol Doinyo Lengai, la "Montagne des dieux".



Le Gelai (2 942 m) est visible en haut de l'image et le Kitumbeine (1 770 m) est situé au Sud-Est du Gelai. Les deux volcans sont considérés comme éteints. Ils ne sont pas entrés en éruption depuis au moins 10 000 ans et aucune nouvelle activité n'est à redouter.

Ces volcans font partie du Massif du Ngorongoro (en anglais "Crater Highlands"), qui s'étend le long de la branche orientale de la vallée du Grand Rift Africain en Tanzanie. Situé à l'intersection des plaques tectoniques africaine et somalie, le Massif du Ngorongoro s'élève du fond de la vallée du Rift pour former une chaîne de montagnes et de volcans luxuriante.

Ol Doinyo Lengai (2 886 m), en bas à gauche, est le seul volcan actif de Tanzanie. Unique en son genre, c'est le seul volcan en activité au monde à produire des carbonatites, des roches volcaniques peu courantes qui contiennent plus de 50% de carbonates. De plus, il produit un type de carbonatites très particulier, des natrocarbonatites, très riches en sodium.

Ce type de lave se caractérise par sa température (relativement) froide. Avec ses éruptions à moins de 600°C, on estime qu'Ol Doinyo Lengai doit être le volcan actif qui produit les laves les plus froides. A titre de comparaison, on sait que des températures jusqu'à 1 200°C peuvent être atteintes lors des coulées pyroclastiques qui mélangent gaz brûlants et lave incandescente.

Plusieurs éruptions ont été enregistrées entre septembre 2007 et avril 2008.

Les images radar représentent la diffusion par la surface et non la lumière réfléchie, c'est pourquoi il n'y a pas de couleur sur une image standard. Cette image a été obtenue en combinant trois vues de la même région acquises par le radar ASAR (Advanced Synthetic Aperture Radar) d'Envisat le 3 février 2010 ainsi que les 30 décembre et 25 novembre 2009. Les couleurs résultent des changements intervenus à la surface durant l'intervalle entre les prises de vues.
SOURCE:techno-science.net

Source et illustration: ESA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site